DÉCOUVREZ LE FESTIVAL D'ANIMATION D'ANNECY SOUS UN ANGLE NOUVEAU

Ne vivez plus seulement l'événement de l'intérieur, mais regardez le d'après les données qu'il génère, tant physiques que virtuelles.
Afflux est un tout, une image vivante du festival formée par ses différents flux

Observable à différentes échelles, à l'instant présent comme dans toute son évolution

Xavier Roche & Petrequin Jérémy

Vous pouvez visionner le screencast en HD sur le site de vimeo, mais vous ne profiterez pas des sous titres!

ABOUT

Afflux est notre projet binôme de première année (2011) à l'école des Gobelins d'Annecy, un projet de conception.


INTENTIONS

L’application Afflux sert à retranscrire l’aspect que peut prendre un événement à travers les données qu’il génère. En premier lieu sa forme spatiale, composée des déplacements géographiques de ses participants. Ensuite sa représentation virtuelle, générée d’après ses répercutions sur les réseaux sociaux. L’idée est de proposer aux participants un tout, sorte d’image vivante de l’événement, formée par ses différents flux.

Cette représentation serait observable à différentes échelles, sous différentes facettes, à l’instant présent et dans toute son évolution.

Le projet prend ici comme support d’application le Festival d’animation d’Annecy. La réflexion s’articule autour du mouvement et de l’activité d’une masse d’individus rassemblés par un évènement d’ampleur, et le concept peut donc s’appliquer à bien d’autres manifestations.





synopsis

Afflux vous permet de découvrir un événement d’ampleur sous un nouvel angle, ignoré jusque là. Ne vivez plus seulement un événement de l’intérieur, mais regardez le d’après les données qu’il génère, tant physiques que virtuelles.

Les utilisateurs d’Afflux seront invités à télécharger une application mobile qui leur permettra d’injecter leurs informations géographiques dans le flux. De plus, le FIFA (Festival Internationnal du Film d’Animation) cherche à mettre en place en 2011 ou 2012 un système de passes à puces RFID. Ces badges permettront de récupérer des données à chaque entrée et sortie de salle, pour compléter celles provenant des smartphones.

La visualisation globale des différents flux d’informations se fera sur un site web. Apparaitront par exemple les tracés des déplacements, les zones vivantes et leur niveau d’activité, les points d’interactions, l’effervescence et le rythme du festival au fil de temps, etc. À cela s’ajouteront les données provenant de Twitter et Flickr relatives à l’événement.

conception

Le challenge à relever était de présenter des données brutes à des gens venus voir des images. Comment rendre attractives des informations, pour une cible ayant regardé des films d'animation toute la journée ?

Nous avons choisi de pousser ces données concrètes vers l’abstraction. Nous transformons donc les nombres en lumière, en couleurs et en mouvements. Des éléments qui sont l’essence même du cinéma d'animation.

Nous souhaitions également représenter l'évènement comme une entité vivante, un organisme en constante mutation. Les différents lieux du festival deviennent ainsi des organes, alimentés par les flux d'informations. Ils respirent, battent, pulsent au gré de l’effervescence de l'évènement.



Vous pouvez télécharger le dossier de conception

TECHNIQUE

Pour les besoins de notre soutenance, un prototype à été réalisé, bien qu'étant presque entièrement fonctionnel, il n'est pas présentable en l'état. C'est donc un screencast de ce prototype que vous pouvez voir ci-dessus.

L'application récupère les flux de données via les APIs Twitter et Flickr. Les données de déplacements et d'influences (like) sont générées aléatoirement (puisque l'application mobile permettant de générer ces données n'est pas sortie publiquement) selon les séances, événements du festival

Le front office d'Afflux est entièrement réalisé en flash, en utilisant l'API googlemap AS3 (celle-ci n'était pas encore deprecated à l'époque). C'est à dire que le site est une googlemap dont le fond de carte a été remplacé par un fond noir sur lequel sont superposées toutes les données géolocalisées provenant du serveur : les tweets, les photos, les déplacements... Tout cela selon l'intervalle de temps choisi par l'utilisateur dans la timeline, et évoluant ensuite tout seul de minutes en minutes, pour "lire" le festival.

A l'API googlemap on peut rajouter l'utilisation de l'API Facebook connect, permettant aux utilisateurs de se connecter et de découvrir les données générées par leur "amis", et l'utilisation de nombreuses vidéos, que ce soit en introduction, ou en fond de carte.

GALERIE